Géobiologie

Qu’est-ce que la géobiologie ?

Pour résumer en une phrase la géobiologie est un rééquilibrage des énergies présentes sur les lieux afin de rendre ceux-ci plus sains et plus agréables à vivre. On parle parfois de clarification du lieu ou clarification de l’espace, je préfère le terme d’harmonisation des lieux de vie.

La géobiologie est souvent qualifiée de médecine de l’habitat. L’harmonisation d’une maison ou d’un appartement nous révèle les différentes perturbations mais surtout le géobiologue apporte des corrections efficaces pour que l’énergie du lieu devienne propice au bien-être. Ce qui me plait à travers la pratique de la géobiologie c’est que ces énergies sont palpables et qu’il est facile pour un géobiologue expérimenté de les détecter. De plus, même si la plupart des phénomènes étudiés ne sont pas encore démontrables scientifiquement, il est possible à travers quelques tests simples de mettre en évidences l’influence réelle des nuisances sur le corps. Les plus sceptiques changent souvent d’avis, à condition bien sûr d’avoir une certaine ouverture.

Pour ma part j’utilise entre-autre la technique des pierres levées pour harmoniser les maisons et les terrains. Je vous invite à lire la page « pierre levée » pour en savoir plus sur cette approche d’harmonisation ancestrale qui élève considérablement le taux vibratoire.

Les différentes sources de perturbation de l’habitat.

On peut répertorier les influences négatives en plusieurs catégories:

– les influences négatives naturelles provenant du sol, (failles telluriques, courant d’eau souterrain, réseaux géomagnétiques ou géobiologiques, …)

– les influences non naturelles ou surnaturelles (entités, cheminées cosmo-telluriques, et beaucoup d’autres phénomènes…)

– les influences créées par l’homme, (les ondes électromagnétiques)

Vous trouverez ci dessous une brève description des nuisances les plus communes:

Les courants d’eau

Avant de faire un forage pour un puit on fait souvent passer un sourcier afin de localiser l’endroit exact du forage. Si le sourcier cherche l’eau à l’aide d’un pendule ou de baguettes, le géobiologue lui, va se préoccuper de l’effet de ce courant d’eau sur votre santé.

L’eau qui passe sous une maison va créer une différence du champ magnétique terrestre à la surface.

Il est vrai que cette différence de champ magnétique est faible mais suffisante pour venir perturber le bon fonctionnement de notre organisme.

On remarque que les symptômes qui sont associés à cela sont les suivants : un mauvais sommeil, une fatigue au réveil, la perte de vitalité, l’énurésie nocturne chez les enfants…

Or si on peut rencontrer l’eau de différentes manières : passage d’un courant d’eau souterrain, nappe phréatique, faille humide, c’est bien l’eau en mouvement qui est le plus perturbant.

Pour ma part, je détecte les courants d’eau avec des baguettes de sourcier (appelées aussi radmaster), je m’en sers également pour estimer la profondeur à laquelle ils se trouvent.

Les failles

Il est malheureusement assez courant de trouver une faille sous une maison.

Une faille tellurique est une rupture de la continuité du sous-sol, une fissure dans le sous-sol. Comme pour les courants d’eau, elle génère à la surface de la terre une modification du champ magnétique terrestre.

Son influence est importante sur le Biochamp (corps énergétiques d’une personne) et les conséquences se font ressentir sur la santé.

D’ailleurs, j’ai très souvent observé que les failles génèrent de la colère, de l’excitation et une ambiance, une énergie un peu « électrique » dans l’habitat.

C’est toujours avec un grand étonnement que les personnes qui me consultent découvrent son influence sur leur corps et peuvent constater la différence après l’harmonisation.

Les réseaux géobiologiques

Les réseaux géobiologiques ou géomagnétiques sont comme des murs invisibles qui sont présents partout à la surface de la terre et forment des quadrillages.

Or ces murs énergétiques pénètrent la matière et sont présents à l’intérieur des habitations sur plusieurs étages, c’est une répercussion du rayonnement des métaux présents dans le centre de la terre.

Les bandes de chaque réseau sont polarisées, les polarités s’alternent. Les bandes positives amplifient notre corps énergétique alors que les bandes négatives le rétractent.

Les réseaux sont facilement détectables avec un lobe antenne ou des baguettes parallèles, avec de l’entrainement on peut aussi les ressentir avec les mains, ce sont des réseaux telluriques.

Le réseau Hartmann est orienté Nord/Sud et Est/Ouest, les lignes du réseau mesurent 21cm d’épaisseur et sont espacées de 2m dans le sens N/S et 2m50 dans le sens E/O.

Le réseau Peyré est également orienté Nord/Sud et Est/Ouest, les lignes du réseau mesurent 40cm d’épaisseur pour une bande de niveau 1 et sont espacés de 5 à 8m dans le sens N/S et 6 à 8m50 dans le sens E/O.

Certains points de croisements de ces lignes sont des points géopathogènes, ils ont une influence très nocive sur le vivant. Il faut à tout prix éviter une exposition prolongée à ces nuisances. On entend parfois parler de nœuds hartmann pour définir ces points de croisement.

Le réseau Curry est orienté à 45° par rapport au réseau Hartmann, les lignes sont plus larges (environ 40cm) et plus espacées. Son influence est plus nocive que le réseau Hartmann.

Il existe d’autres réseaux géobiologiques (Palm, Wissmann, …) mais ceux mentionnés plus haut sont les plus importants et les plus connus.

Le travail du géobiologue consiste non seulement à détecter ces réseaux mais surtout à les rendre inoffensifs par un procédé d’harmonisation.

Les ondes électromagnétiques

En tenant compte de l’installation électrique, des appareils électroménagers, des téléphones portables, des ordinateurs, du Wifi, des antennes relais, … on constate que nous baignons en permanence dans un environnement fortement pollué au niveau du rayonnement électromagnétique.

Si l’OMS a reconnu l’influence néfaste d’une utilisation prolongée d’un téléphone portable, il est bien plus courant de rencontrer des personnes qui adoptent la politique de l’autruche face aux ondes électromagnétiques. D’autres à l’inverse vivent dans la peur frôlant la paranoïa.

Alors pour sortir de la peur ou prendre conscience du danger il me parait judicieux de simplement faire les mesures avec des appareils mesure des ondes électromagnétiques en hautes et basses fréquences.

Dans les expertises que je réalise, je mesure plus particulièrement le rayonnement présent dans les espaces où l’on passe le plus de temps.

La mémoire des murs

Les murs peuvent se charger de mémoires négatives en fonction de ce qui a été vécu dans le lieu. 

Souvent il s’agit d’une charge émotionnelle laissée par les anciens habitants : de la colère, de la tristesse, de la violence.

Ces mémoires imprègnent les murs, les cloisons et donnent une teinte émotionnelle au lieu dans lequel les habitants ont tendance à reproduire ces émotions.

De même un terrain garde des empreintes du passé…

Ce n’est pas parce qu’une maison est neuve qu’il ne s’est rien passé sur ce lieu avant qu’on décide de venir s’y installer. Ces mémoires sont une forme d’énergie, car dans l’énergie il y’a de l’information.

Pour conclure sur ce thème, les objets que l’on possède : meubles, bibelots, peuvent également se charger. Plus il y a d’objets possédant de telles mémoires plus le l’habitat sera perturbé.

Les entités et les phénomènes subtils

Je me suis ouvert progressivement à la géobiologie, affinant mon ressenti à travers les diverses expériences. Au début de ma pratique je n’étais pas très à l’aise avec le thème des entités. Comment aborder ce sujet avec les personnes ? Est-ce réel ? Suis-je capable de les prendre en charge ? Bref j’avais encore des doutes ! Aujourd’hui je n’en ai plus et il a fallu pas mal de temps et d’expériences à mon esprit plutôt cartésien au départ pour admettre d’une part l’existence des entités d’autre part qu’elles pouvaient rester « bloquées » sur les lieux. Petit à petit j’ai appris à assumer mon « rôle » de passeur d’âmes. 

Il y’a très souvent des entités dans les lieux et la plupart du temps elles passent inaperçues et ne perturbent pas les habitants, elles sont bloquées là pour diverses raisons, faire intervenir un géobiologue permet de libérer les entités qui sont présentes dans les lieux, ça permet à ces âmes de continuer leur évolution, et aux habitants d’avoir un environnement plus « léger ». 

Après l’harmonisation, le taux vibratoire représentant l’énergie du lieu de vie remonte, tout le monde est gagnant ! 

Il existe d’autres phénomènes subtils que je traite durant les expertises mais qu’il n’est pas utile de préciser ici. Si vous souhaitez en savoir plus je vous propose de poursuivre votre lecture avec la page suivante :

Que fait un géobiologue?

On parle de la géobiologie:

– article de presse du 25 avril 2019 sur psychologie.com

– article du 27 aout 2015 sur consoglobe

– quelques articles sur alternativesante.fr