La mémoire de l’eau…

Avez-vous déjà entendu parler des travaux du Dr Emoto sur la mémoire de l’eau?

Masaru Emoto, né le 22 juillet 1943 et mort le 17 octobre 2014, est un auteur japonais connu pour ses expériences, sur les effets de la pensée et des émotions sur l’eau.

M. Emoto a pris des échantillons d’eau tout autour du monde, les a lentement gelés, et les a alors photographiés avec un microscope de champ sombre qui a la capacité de faire des photos. 

En ce qui concerne la structure moléculaire de l’eau, notre intention (nos pensées), mots, idées et musique ont un effet curatif ou destructeur profond sur l’eau.

Partant de cette information je me suis livré à plusieurs expériences. En voici une avec l’appareil LVA (Life Vibration Analyser) que j’utilise en thérapie.

 

Description de l’expérience:

J’ai pris deux verres d’eau identiques, remplis au même niveau au même moment. Un de ses verres a été exposé à une musique choisie: Le prélude de Bach avec un casque, les écouteurs autour du verre d’eau, l’autre verre était assez éloigné à plus de deux mètres.

Ensuite j’ai fait analyser le verre d’eau « chargée » par cette musique avec le LVA.

Voici les résultats:

On peut lire des informations positives qui sont en résonance avec le chakra jaune (plexus solaire).

– créativité équilibrée

– savoir prendre du temps pour soi

– capacité à faire des choix juste, faire confiance à son instinct

– affiration de soi, positionnement adapté

– égo équilibré, être à sa juste place.

– satisfaction, capacité à se réconcilier

– assumer sa différence être stable…

Ce sont les mémoires les plus présentes dans le verre d’eau exposé à la musique: le prélude de Bach. On peut à juste titre se poser la question de l’influence des musiques que nous écoutons sur notre propre vie, et également qu’est-ce qui nous pousse à écouter telle musique plutôt qu’une autre…

Pour ma part je pense qu’il y a une attraction entre les mémoires que nous portons et celles des musiques que nous écoutons.

Le LVA est un outil visionnaire permettant d’avoir accès à une nouvelle compréhension du monde qui nous entourre et de son aspect vibratoire.

Dans d’autres expériences j’ai pu constater que l’on retrouve les émotions du chanteur à travers la mémoire de l’eau, par ce procédé on peut donc avoir une idée du vécu émotionnel du chanteur, en faisant une analyse vibratoire d’une chanson.