Lexique utilisé en Géobiologie

Géobiologie de l’habitatelle est parfois appelée « médecine de l’habitat », la géobiologie permet d’étudier les lieux de vie et notamment l’influence du lieu de vie sur la santé, le bien-être et l’épanouissement des habitants. Le géobiologue étudie les influences telluriques (courants d’eau, failles telluriques, réseaux géobiologiques) mais aussi l’influences des ondes électromagnétiques et des influences non naturelles (entités, cheminées cosmo-telluriques négatives). Cela permet donc de faire un bilan sur les ondes nocives et surtout de faire un travail dh’armonisation du lieu pour apporter des corrections.

Tellurique : qui vient de la terre

Cheminée cosmo-tellurique : ce sont des colonnes d’énergie qui s’enfoncent sous terre et s’élèvent vers le ciel. Elles peuvent faire plusieurs mètres vers le haut et vers le bas et en général la distance dans le sol est à peu près équivalente à la distance vers le ciel. Il est assez commun d’en détecter à plus de 7m de haut. Il y a des cheminées positives et d’autres négatives. Elles se caractérisent par un phénomène de « respiration ». L’énergie monte pendant un certain temps s’arrête puis redescend. Les cheminées cosmo-telluriques négatives sont très perturbantes pour le corps.

Les réseaux géobiologiques :

Les réseaux géobiologiques sont des murs non visibles et détectables avec des baguettes qui sont en forme de quadrillage. Ils sont présents partout à la surface de la terre et s’élèvent sur des centaines de mètres. Les réseaux géobiologiques sont associés aux différents métaux en fusion dans le magma de la terre. En effet, au centre de la terre se trouve une sphère de métaux en fusion, dite barysphère constituée en grande partie de Nickel et de Fer. Hors tout métal chauffé émet un rayonnement électromagnétique. Le rayonnement des métaux en fusion dans le centre de la terre prend donc la forme de réseaux géobiologiques en surface. Par exemple le réseau Hartmann qui est le plus connu est associé au Nickel. Le réseau géobiologique Curry est associé au Fer, d’après mes expériences c’est le réseau Curry qui est le plus négatif pour l’homme.

Ce sont les points de croisements de plusieurs bandes négatives qui sont les plus dangereuses pour la santé.

Il existe donc autant de réseaux qu’il existe de métaux dans le magma de la terre. Pour conclure je citerai les réseaux les plus connus : le réseau Hartmann, Curry, Peyré, Wismman, Palm.    

Radiesthésie :

La radiesthésie est la faculté d’utiliser un pendule ou des baguettes pour mettre en évidence des éléments non connus ou non visibles.  L’utilisation du pendule fonctionne avec une convention mentale. Le pendule va faire un certain mouvement pour indiquer un oui un autre mouvement pour non. A partir du moment ou notre convention mentale est fixée, nous pouvons obtenir des réponses par radiesthésie.

Radmaster :

Les radmasters sont des baguettes de détection en forme de L. elles sont utilisées pour la détection de faille, de courants d’eau, des réseaux géobiologiques…

Antenne de Lecher (Lechere):

L’antenne de Lecher créé par un physicien Allemand Ernst Lecher (1856-1936) permet de faire un travail de détection. C’est une baguette de sourcier améliorée, elle est munie d’un curseur qui va permettre de sélectionner la longueur d’onde de ce qu’on souhaite détecter. Elle est utilisée en géobiologie et en Bioénergie (soin énergétique). Le curseur sert de filtre, si on règle le curseur sur 12,2 l’antenne sera réglée pour détecter le réseau Hartmann, et ainsi de suite.

 Géopathogène :

Géo signifie terre, un point géopathogène est donc un point nocif de la terre qui va crée des déséquilibres et à terme des maladies. Un point géopathogène peut être créé par la présence d’un courant d’eau souterrain, d’une faille, des points de croisement de réseaux géobiologiques négatifs, ou un cumul de ces facteurs. Rien n’est définitif, après une harmonisation, et un rééquilibrage l’effet géopathogène de  ces mêmes points disparait.

Sourcier : personne qui détecte les sources, les courants d’eau en utilisant soit des baguettes soit un pendule. Il est assez courant de faire intervenir un sourcier avant d’effectuer un forage afin de localiser les veines d’eau exploitables.

Taux vibratoire : Le taux vibratoire est l’ensemble des vibrations d’un lieu,  d’une personne, d’un objet. Il en définit la qualité énergétique. Par exemple pour un lieu plus le taux vibratoire est élevé, plus le lieu est positif. On peut également dire que c’est la moyenne de toutes les vibrations du lieu, sil le taux vibratoire est élevé cela signifie que les énergies de basses vibrations ne sont pas ou plus présentes.

Le pendule : le pendule est un objet en bois, en métal ou en pierre suspendu à un fil ou une chainette. Il est tenu entre le pouce et l’index, c’est un instrument utilisé pour pratiquer la radiesthésie.

Biochamp : Le biochamp du corps humain est l’ensemble des couches des corps énergétiques. En effet, nous avons un corps physique et autour de celui-ci on peut détecter différentes enveloppes énergétiques. Le biochamp est une manière très ludique d’aborder les phénomènes énergétiques et il nous donne de nombreuses indications sur ce qui est positif ou négatif pour nous.