En géobiologie on travaille dans le monde invisible des énergies, pour mettre en évidence les phénomènes subtils nous pouvons utiliser des outils de détection. Je vais vous présenter les différents outils qui existent :

Le pendule

Le pendule est un outil sensitif qui répond à une convention mentale de l’opérateur. Le prise en main est simple il suffit de tenir la ficelle ou la chainette entre le pouce et l’index et le pendule répond soit par des oscillations soit par des girations ou encore avec l’utilisation de divers cadrans.

Il est utile pour obtenir des réponses, pour mesurer le taux vibratoire d’un lieu, d’un objet, d’une personne, et pour beaucoup d’applications de la vie courante. Pour ma part j’utilise beaucoup mon pendule, pour confirmer une intuition, ou pour valider un choix personnel. En géobiologie je l’utilise principalement pour mesurer le taux vibratoire.

Les antennes en L (radmaster) :

Ce sont des barres coudées en cuivre ou en laiton, souvent munies de poignées ce qui leur donne une plus grande sensibilité. Les baguettes en L sont des baguettes de détection, elles se tiennent parallèlement entre elle et parallèlement au sol. Les baguettes en L fonctionnent sur le principe de la sélection mentale, elles répondent à ce qu’on cherche.

Quand je cherche de l’eau les baguettes s’écartent uniquement lorsque je passe au-dessus d’un courant d’eau, lorsque je cherche une faille tellurique elles réagiront uniquement sur les failles, etc…

Elles sont très utilisées pour la géobiologie mais aussi par certains thérapeutes pour détecter les différentes couches des corps subtils.

Le lobe antenne

C’est avec cet outil que j’ai fait mes premiers essais de détection de réseau géobiologique. Le lobe antenne est tenu entre les 2 index et on applique une certaine pression pour le mettre en tension et le maintenir en équilibre. Cet outil est généralement utilisé pour détecter les réseaux géobiologiques (réseau Hartmann, Curry, Wissman, Peyré et les autres …) 

Il répond également par sélection mentale, il va donc basculer sur la gauche ou la droite lorsqu’on rencontre une bande du réseau recherché. Il existe également des lobes antennes « miniature » qui peuvent être utilisés lorsqu’on a besoin de discrétion, ils sont tenus entre le pouce et l’index. Par exemple pour faire de la détection dans une cathédrale…

L’antenne de Lecher :

Cette antenne est munie d’un curseur, c’est un outil de détection plus sophistiqué qui a des avantages et des inconvénients. Les deux branches se tiennent entre les mains, les paumes tournées vers le haut. L’antenne va réagir en fonction de la sélection du curseur, on règle par exemple le curseur central sur 12.2 et l’antenne réagira uniquement sur le réseau Hartmann. 

Vous l’aurez compris chaque graduation du curseur correspond à une vibration et l’antenne réagira à cette vibration. Elle est également utilisée par les énergéticiens qui travaillent en Bio-énergie car elle permet de tester pas mal de chose également pour les personnes et faire ainsi des « bilans énergétiques ». Alors quels sont les inconvénients ?

Pour trouver un phénomène il faut connaitre la valeur du curseur correspondant… Pour trouver une cheminée négative par exemple il faut donc connaitre la valeur du curseur, et comme les cheminées ont des couleurs vibratoires différentes on peut penser qu’elles ne réagissent pas à la même valeur…

Trouver les bons outils est donc une question d’affinité, comme lorsqu’on bricole on a des outils préférés, on trouve qu’un marteau ou un tournevis est plus adapté qu’un autre. Il en va de même avec les outils de détection géobiologiques. Chacun doit trouver ce qui lui convient.